Condensation sur les fenêtres 

Les Industries Martin donne des conseils utiles pour limiter ou arrêter la condensation sur les fenêtres
 

Condensation sur les fenêtres  

À présent que le froid intense s’est installé, commencent les plaintes au sujet de l’humidité sur les fenêtres. « Il n’y a pas assez de calfeutrage, l’air fuit par les fenêtres, elles n’isolent pas assez ». Et je pourrais m’éterniser.

Alors j’affirme que votre maison est trop humide et, à ce moment-là, la réponse est « mais J’AI BESOIN d’humidité, car la maison est trop sèche et je dois utiliser un humidificateur. »

Quand je vais chez mes clients pour inspecter leurs nouvelles fenêtres et m’occuper de leurs plaintes, ce que je vois m’étonne. D’abord, en entrant dans la maison l’humidité me frappe, faisant que mes lunettes s’embuent. Alors je vais voir les fenêtres qui causent le problème, qui sont généralement dans une chambre à coucher ou dans la cuisine. Ce sont les deux pièces de la maison qui ont le plus d’humidité. Là je regarde la fenêtre de la chambre à coucher, mais je dois d’abord soulever une couche de stores occultants et, dans certains cas, une autre de parures décoratives assez lourdes. Une fois les deux couches soulevées, arrive la question: « Pourquoi est-ce qu’il y a autant d’eau et de glace sur la partie inférieure de mes fenêtres ? » Et c’est alors que je comprends que la majorité de gens ont peu de connaissances sur le fonctionnement des fenêtres thermiques. Je vais maintenant essayer d’expliquer comment elles fonctionnent.

La plupart des verres thermiques ont deux panneaux, un à l’intérieur et un autre à l’extérieur. Il y a un espace entre les deux verres qui est rempli de gaz argon. Si vous voulez que vos fenêtres à haut rendement thermique remplissent leur fonction, vous devez comprendre ceci: Le verre extérieur est totalement gelé, alors que le verre intérieur est chaud à cause de la chaleur de la chambre. L’espace d’air agit comme une zone tampon entre les deux panneaux qui séparent les deux températures extrêmes. En gardant les stores baissés, vous empêchez le verre à l’intérieur de garder la chaleur, alors la température extérieure prend le dessus et la fenêtre gèle.
En ayant un panneau de fenêtre gelé derrière vos stores, toute forme d’humidité qui s’y trouve piégée devient de l’eau et puis gèle à son tour. Et voilà, de la condensation !

Dépendant du haut niveau d’humidité dans votre maison, vous pourrez même avoir beaucoup d’humidité sur les fenêtres sans stores. Nous créons de l’humidité de plusieurs façons, en particulier dans les chambres où il y a une salle de bain et une douche, ainsi que des personnes qui y dorment toute la nuit. Le pire coupable est l’humidificateur.

Alors, qu’est-ce que vous pouvez faire pour limiter la condensation sur les fenêtres ? Tout d’abord, gardez vos stores soulevés le plus possible, pour permettre à l’air chaud de circuler autour de la fenêtre.
Maintenez l’humidité au plus bas niveau supportable pour vous.
Essayez d’évacuer l’air humide généré dans les salles de bain, par les sécheuses et les hottes sur les cuisinières – Envoyez-le vers l’extérieur.

Et puis n’oubliez pas qu’une fenêtre thermique n’isole pas votre maison de la même façon qu’un mur.